Nouvelles du Sénégal - Collectif
9 out of 10 based on 600 ratings. 1000 user reviews.

Nouvelles du Sénégal

By Collectif

  • Release Date: 2018-08-03
  • Genre: Nouvelles

Description

À la découverte des traditions et de la culture du Sénégal.

L’histoire du Sénégal, ou en tout cas de cette partie de l’Afrique de l’Ouest, ne commence pas avec les Indépendances : sa préhistoire, la longue et riche histoire de ses royaumes, sont en grande partie dans le précieux patrimoine que constituent ses langues et leur mémoire que sont le diola, le malinké, le pular, le peul, le sérère, le soninké ou le wolof. Le français s’est imposé comme langue nationale après deux siècles de colonisation. C’est la langue de la plupart des écrivains sénégalais aujourd’hui, même si certains, tel Boubacar Boris Diop, ont aussi écrit en wolof. Outre l’importance de Léopold Sédar Senghor, de Cheikh Hamidou Kane ou de Sembene Ousmane, une autre spécificité de la littérature sénégalaise est la place qu’y occupent les femmes : Mariama Bâ, Aminata Sow Fall, Fatou Diome, Ken Bugul, Khadi Hane, Nafissatou Dia Diouf. Francophone et féminine, telle se présente la littérature sénégalaise, consciente de son passé, attachée à des traditions multiséculaires, mais aussi moderne, ouverte sur le monde, sur le reste de l’Afrique, sur le monde arabe et sur l’Europe, tout en nouant de subtils liens avec les Amériques du Nord et du Sud où vivent tant de descendants du commerce triangulaire.

Laissez-vous emporter dans un formidable voyage grâce aux nouvelles sénégalaises de la collection Miniatures !

EXTRAIT

Ma mère changea. Tous les jours, elle porta la même camisole d’épouse de gouverneur, ne se maquilla plus, ne sortit plus. Mes trois sœurs se marièrent. Safi, médecin, convola la première. Suivit Raki, l’avocate. Et enfin, Lali, femme au foyer, reléguée à la popote. Là, tous les regards se braquèrent sur moi. J’étais le fils unique. Avec mon diplôme, on comptait sur moi pour prendre la relève économique et sociale de mon père: veiller à ce que la famille ne manquât de rien et surtout faire en sorte que le nom du clan des Faye ne disparût pas. Pour cela, il me fallait du travail d’abord, puis je me marierai. À mon tour, j’engendrerai des Faye. Seulement, je ne trouvais pas de travail. J’étais chômeur et ce nouveau titre de noblesse oisive me rendait invisible. Et à défaut de relever mon père pour les dépenses de la maison, que ses gendres assumaient désormais, il me restait son nom qu’il m’avait légué, que j’étais seul à pouvoir perpétuer. Rude tâche que je voulais bien assumer, mais il y avait un autre problème: aucune fille n’épouse un chômeur.

À PROPOS DES ÉDITIONS

Créées en 1999, les éditions Magellan & Cie souhaitent donner la parole aux écrivains-voyageurs de toutes les époques. Marco Polo, Christophe Colomb, Pierre Loti ou Gérard de Nerval, explorateurs pour les uns, auteurs romantiques pour les autres, dévoilent des terres lointaines et moins lointaines. Des confins de l’Amérique latine à la Chine en passant par la Turquie, les quatre coins du monde connu sont explorés. À ces voix des siècles passés s’associent des auteurs contemporains, maliens, libanais ou corses, et les coups de crayon de carnettistes résolument modernes et audacieux qui expriment et interrogent l’altérité.